Une auteure qui mériterait un oscar

pour une si belle mise en scène

 

DEALERDELIGNES - Mai 2019

 

 

Couverture du livre Paradigma - Éditions Les Arènes / EquinoXLogo du média Dealerdelignes

 

 

Un roman intelligent, des portraits saisissants et touchants où deux mondes vont s’affronter pour le meilleur et pour le pire.

 

 

 dealer1

 

 

Elle est toujours éblouie par la beauté de l’informatique, la poésie de ses adresses et les possibilités insensées du virtuel. Qu’on ne dise pas que l’on ne peut rien faire pour changer le monde. Elle peut tout faire, surtout par les voies d’Internet, le problème majeur étant de rester incorruptible. Le hic, c’est que de nombreux hackers, capables de déjouer les systèmes sont récupérés par les multinationales qui leur proposent des sommes folles, quasiment impossibles à refuser. Personne n’échappe à la peur de finir pauvre. Le jour où l’on arrivera à dire non à l’argent parce qu’on considère qu’il y a des choses plus importantes, ce jour-là, la terre tremblera pour les bonnes raisons et elle aime penser que c’est possible et elle attend ce jour qui n’est plus très loin avec impatience. On peut en finir avec la peur.

 

 

dealer2

 

 

À Los Angeles, comme chaque année, la remise des oscars se prépare, mais dans l’ombre des projecteurs une femme prépare également une mise en scène spectaculaire afin que les exclus de la société, les invisibles apparaissent enfin dans la lumière.

Une marche silencieuse des pauvres s’organise.

Nous allons prendre Beverly Hills, Rodéo Drive et Bel Air et Holmby, toute la zone des riches, ouais, les beaux quartiers, perce qu’y en a marre de se bastonner entre pauvres, comme pendant la révolte de South Central. (…) Ils viendront tous et de partout.(…) Personne ne veut rater ça et ce sera le bordel, elle a souligné avec plaisir. Un vrai chaos, enfin. Pas comme ces toqués de terroristes. Ce sera le défilé des paumés et il y en aura un paquet. On va vous sauter à la gueule et réveiller vos conscience à coup de pied…

Le rassemblement a commencé et des individus mal fagotés débarquent de partout, créant une ambiance très particulière. Ça fait tache dans les beaux quartiers où une forte inquiétude commence à s’emparer des habitants. Un véritable insurrection est en marche et déclenche un tollé sur le Net.

Tout est parti de Luna. Mais qui est Luna ?

Une rêveuse ? Une idéaliste ? Une révolutionnaire ? Une hackeuse ?

Quoi qu’il en soit, les oubliés de l’Amérique sont bien décidé à suivre le mouvement avec l’espoir d’un monde meilleur.

Ce que j’en dis :

En France les gilets jaunes ont beaucoup fait parler d’eux et bien évidemment on pense à eux en lisant cette histoire, mais ils font pâles figures à côté de la magnifique prestation des oubliés de l’Amérique, les sans-abris, les sans-papiers, tous les miséreux d’ici et d’ailleurs.

Pia Petersen donne la voix aux invisibles en confrontant le luxe à la pauvreté, les révolutionnaires aux biens pensants, en créant une faille dans le système par l’intermédiaire d’une hackeuse et la complicité des réseaux sociaux.

En imaginant cette marche silencieuse, l’auteure ne nous offre pas seulement une histoire originale mais une véritable réflexion sur un monde de plus en plus fou, de plus en plus égoïste où l’argent et le paraître dominent, mais il suffirait d’une seule personne et d’un seul clic pour inverser la tendance.

Un roman intelligent, des portraits saisissants et touchants où deux mondes vont s’affronter pour le meilleur et pour le pire.

Une auteure qui mériterait un oscar pour une si belle mise en scène, où même l’amour surgit en plein chaos comme une note d’espoir en pleine tempête.

Mon âme rebelle s’est régalée, et vous invite à participer à cette marche silencieuse en vous plongeant dans ce récit audacieux.