HuffPost - 29 mars 2019

Lapidation des homosexuels à Brunei:
Clooney appelle à boycotter ces palaces parisiens

 

George Clooney

 

George Clooney appelle à boycotter neuf palaces à travers le monde, dont le Plaza Athénée et le Meurice à Paris.

 

Article sur George Clooney dans le HuffpostBOYCOTT - Dans une tribune publiée sur le site Deadline, George Clooney appelle à boycotter neuf palaces à travers le monde, dont le Plaza Athénée et le Meurice à Paris. L’acteur fait référence aux propriétaires de ces palaces, un fonds d’investissement détenu par le sultanat de Brunei.

Le sultanat, situé sur l’île de Bornéo, est un petit État de l’Asie du Sud-est. Avec 420.000 habitants, il compte parmi les plus riches du globe, le cinquième selon le classement Forbes. Son fonds d’investissement détient neuf palaces, du Beverly Hills à Rome, en passant par Londres ou Milan.

Le pays est l’un des plus stricts concernant l’application de la charia. ″À partir du 3 avril, la loi condamnera à la lapidation les personnes homosexuelles”, explique George Clooney dans sa tribune.

L’homosexualité et l’adultère vont en effet bientôt être passibles de la lapidation à Brunei, qui s’apprête à faire appliquer les peines les plus sévères de la charia, la loi islamique, suscitant l’indignation des défenseurs des droits de l’homme.

La nouvelle législation de ce riche petit Etat pétrolier d’Asie du Sud-Est, situé sur l’île de Bornéo, prévoit aussi l’amputation d’une main ou d’un pied pour vol. L’homosexualité, déjà illégale, sera désormais considérée comme un crime.

 

“La vigilance s’est peu à peu estompée”

 

Brunei avait annoncé en 2014 l’introduction progressive de la charia, malgré l’opposition des défenseurs des droits de l’homme. Un document du bureau du procureur général daté du 29 décembre 2018 prévoit l’entrée en vigueur de ces dispositions au 3 avril.

L’annonce de l’introduction de la charia en 2014 avait provoqué à travers le monde des appels au boycott d’hôtels appartenant au monarque, vague de boycott qui s’est ensuite tarie.

“Comme pour toutes les bonnes intentions, quand la flamme de l’indignation se déplace vers des centaines d’autres raisons de s’indigner, la vigilance s’est peu à peu estompée et ces hôtels ont retrouvé le cours de leur business”, selon George Clooney.

Le nouveau code pénal s’appliquerait à tous les musulmans du pays, soit 70% de la population environ. De nombreuses ONG ont dénoncé cette atteinte aux droits de l’Homme, dont Amnesty International.