Une livre de chair

dans la presse

 

 

 

Logo du Figaro magazineArticle de Paulin Césari paru dans Le Figaro magazine

Une livre de chair

LE FIGARO MAGAZINE, Paulin Césari

Une partie de poker dans un appartement new-yorkais. Romain, héritier ruiné et velléitaire indifférent, s'écroule, victime d'une crise cardiaque. Une interminable agonie commence, brutalement interrompue par l'arrivée de mafieux venant chercher leur dû... Lire

 

 


 

Logo du magazine RollingStoneArticle de Hubert Artus paru dans RollingStone

Métaphysiques de l'argent

ROLLING STONE, Hubert Artus

New York. Un immeuble. Un appartement. Celui de Ryan, où Romain s'effondre durant une partie de poker mal barrée. Il croit qu'il va y passer, et nous raconte son passé de riche héritier à Hollywood. Ici, l'économie est aussi un mode de vie... Lire

 

 

 


 

Photo d'Alain MabanckouArticle de Alain Mabanckou

Pia Petersen, romancière du vertige psychologique

Alain Mabanckou

Depuis quelques années je ne cesse de signaler la singularité de l’écriture de Pia Petersen, écrivaine d’origine danoise qui écrit en français. Plusieurs de ses livres ont été publiés, dont Une fenêtre au hasard et Iouri aux Éditions Actes Sud. Son écriture serrée et nerveuse réhabilite le roman psychologique. Pia Petersen a su éviter les écueils du roman nombriliste. Même en se lançant... Lire

 

 


 

Logo Le Monde des LivresArticle de Nils C. Ahl paru dans Le Monde des Livres

Une livre de chair de Pia Petersen: en avoir ou pas

LE MONDE DES LIVRES, Nils C. Ahl

Plusieurs romans ont tenté de mettre en scène l'actuelle crise financière et économique. Avec un bonheur littéraire incertain, parfois introuvable. On retiendra de ce texte de Pia Petersen que la meilleure façon de l'écrire (pour l'instant)... Lire

 

 

 


 

Logo Les InrockuptiblesArticle de Emily Barnett paru dans Les Inrockuptibles

Bluff sanglant

LES INROCKUPTIBLES, Emily Barnett

L'addiction au poker comme symptôme de la crise financière, dans un huit clos déroutant signé Pia Petersen.... Lire

 

 

 

 


 

Logo Le Canard EnchaînéArticle paru dans Le Canard Enchaîné

Il fallait gagner et devenir riche, ultrariche

LE CANARD ENCHAÎNÉ, Frédéric Pagès

Cette métaphore de notre épique époque est racontée à la manière froide d'un Tarantino dans "Reservoir Dogs". On tue comme on clique... Lire

 

 

 

 


 

Logo du journal Le SoirArticle de Pierre Maury paru dans Le Soir

Le pauvre qui fut riche

LE SOIR, Pierre Maury

Chez Pia Petersen, même «Une livre de chair» ne paiera pas la dette.
Shakespeare, propriétaire du titre, lui donne son sens. La livre de chair est le paiement exigé du marchand de Venise par Shylock. Ryan, joueur et endetté, a tenté l’allusion: «Ce matin il a essayé de négocier un délai pour sa dette mais... Lire

 

 


 

Logo du magazine ZibelineArticle de Marie Godfrin-Guidicelli paru dans Zibeline

Les jeux sont faits

ZIBELINE, Marie Godfrin-Guidicelli

Emprunté à la pièce de Sakespeare Le Marchand de Venise, le titre du roman de Pia Petersen, Une livre de chair, est un huis clos étouffant comme il se doit. Collant comme la sueur des personnages englués dans leur misère sociale ou affective, réunis par hasard autour d'une table de jeu dans un appartement miteux de New York... Lire

 

 


 

Couverture de GEOArticle paru dans Géo

Marseille par Pia Petersen

Photos de Bertrand Desprez

GEO Hors-série Istanbul, Pia Petersen

À Marseille, il y a le soleil et la mer, il y a de l'ail et du pastis et des olives et parfois on tombe sur une sardinade, un apéro géant autour de sardines grillées... Lire

 

 


 

Logo Addiction le magArticle paru dans Addiction le mag

Quand l'odeur de l'argent se mêle à celle du sang...

ADDICTION le mag

L'argent. Qu'on en ait trop ou pas assez, c'est lui qui fait tourner le monde. Pia Petersen a fait de cet argent un personnage à part entière, en le mettant au coeur d'une étrange histoire. Presque un polar... Lire

 

 

 


 

Logo La Vie

Une livre de chair par Pia Petersen

LA VIE, Sophie Biltman

Avec la fortune dont il a hérité, Romain aurait pu mener une existence facile. Mais voilà, il a tout dilapidé et se retrouve, la quarantaine abîmée, coincé dans un appartement miteux à jouer au poker. C’est cette déchéance que peint minutieusement Pia Petersen, ajoutant page après page des pièces au puzzle de cette vie gâchée... Lire