Pia Petersen Le site officielSite de Pia Petersen

Logo de Facebook Logo de Twitter Logo de Linkedin Logo de Google+


Logo de L'Académie françaisePrix du Rayonnement de la langue et de la littérature françaises

Décerné à Pia Petersen par L'Académie française

Site: L'Académie française

 

Premier tome d'une série littéraire

Cliquer pour agrandir

Couverture du livre Mon nom est Dieu - Éditions PlonMon nom est Dieu

Éditions Plon

Dieu décide de dicter sa biograghie. Surprises à la clef!.
Jeune journaliste à Los Angeles, Morgane devrait a priori se méfier de ce SDF dépressif et bougon, peut-être dangereux, qui se place obstinément sur son chemin... Surtout quand il lui annonce qu'il est Dieu et qu'il l'a choisie pour écrire sa biographie! Contre toute raison, Morgane, résolument incroyante, va se laisser captiver par ce personnage improbable. Un Dieu amer, découragé, qui ne comprend pas pourquoi les hommes se détournent de lui – à l'exception de Jansen, fondateur d'une Église aux allures de secte, qui a décidé d'en faire son icône.
À cette fable, Pia Petersen parvient à donner une étonnante réalité. Comme Morgane, le lecteur finit par se demander s'il n'a pas réellement affaire à Dieu. Et se laisse prendre au miroir d'une fiction qui en dit assez long sur notre modernité si incertaine d'elle-même...

 

Cliquer pour continuer...

 


 

En librairie

Cliquer pour agrandir

Couverture du livre Un écrivain, un vrai - Éditions Actes SudUn écrivain, un vrai

Éditions Actes Sud

Un écrivain, un vrai, c’est le titre de l’émission de téléréalité dont Gary Montaigu a accepté d’être la vedette. Une équipe télé s’est installée chez lui et le filme en permanence; au fil de rendez-vous quotidiens, les téléspectateurs sont invités à intervenir sur l’intrigue de son roman en cours. Auteur populaire et reconnu par ses pairs, Gary est au faîte de sa carrière. S’il s’est prêté au jeu, c’est par ambition mais aussi par amour sincère de la littérature, dans la conviction que la petite lucarne a le pouvoir d’inoculer le virus de la lecture dans tous les foyers.
Quelques mois plus tard, il a déserté la vie publique, n’écrit plus rien de bon et reste enfermé chez lui, dans un fauteuil roulant… aurait-il sous-estimé les effets de la médiocrité télévisuelle?
Avec une ironique clairvoyance, Pia Petersen interroge le rôle de l’artiste dans nos sociétés contemporaines interactives. Face au simplisme démagogique et aux charmes fallacieux du storytelling, elle plaide avec détermination pour la complexité de la pensée, la liberté de créer sans le souci de séduire, l’engagement total sur un chemin de création, sans concessions.

 

Cliquer pour continuer...

Cliquer pour agrandir

Couverture du livre Instinct primaire - NiL éditionsInstinct primaire

NiL éditions

«Les gens dans leur bon droit sont dangereux.»

À force d'entendre les héritières du féminisme décréter qu'une femme n'est jamais «complète» si elle ne devient pas épouse et mère, un homme peut-il admettre un discours différent de la part de celle avec qui il souhaite partager sa vie? N'a-t-il pas, d'ailleurs, été forgé, éduqué, dressé par sa propre mère à ne jamais concevoir aucune autre représentation de la femme?
Avec l'originalité qui la caractérise, Pia Petersen pénètre dans la grande tragédie de l'incompréhension entre hommes et femmes pour observer le sentiment amoureux et son asservissement aux moeurs d'une époque. Depuis les paradoxes d'un temps ou «le mariage et les enfants pour tous» se cogne à la valse des divorces et au surpeuplement, jusqu'aux vices cachés des esthétiques littéraires féminines, elle mène une savoureuse exploration de nos instincts primaires.

 

Cliquer pour continuer...

 

 

Prochains événements

Cliquer pour agrandir

Affiche de Lire à Limoges 2015Salon Lire à Limoges

10 - 11 - 12 avril 2015

 

Site: Lire à Limoges

 

 

Logo du CAVILAMCAVILAM (Vichy)

Le 7 juillet 2015

 

Site: CAVILAM

 

 

Interviews

Logo du site Legs et LittératureLegs et Littérature
(Charles Wébert) Août 2014

 

Pia Petersen:
"J'étais à l'étroit dans ma langue"

Pia Petersen est née à Copenhague (Danemark) en 1966. Installée en France depuis son adolescence, elle a fait des études de philosophie à la Sorbonne. En 2000, elle publie son premier roman Le jeu de la facilité chez Autres Tems. S'en est suivie une série de roman publiée chez Actes Sud et Plon: Passer le pont (2007), Un écrivain, un vrai (2013), Mon nom est Dieu (2014). Elle reçoit le Prix du Rayonnement de la langue et de la littérature françaises décerné par l'Académie française en 2014. Legs et Littérature (L.E.I.): Pia Petersen, vous ètes une romancière danoise très connue dans les milieux littéraires francophones. Vous écrivez en français, non pas en danois, votre langue maternelle. Pourquoi un tel choix? Pia Petersen (P.P.): On pense par la langue, le vocabulaire, avec les mots on forme nos pensées. Déjà petite, je m'interrogeais sur le monde, ce que je voyais, ce que je comprenais, ce qu'on voulait que j'accepte comme une vérité et je me heurtais systématiquement à un refus d'explication, d'éclaircissement, à une interdiction de poser des questions sur des sujets jugés hors de propos, cela était considéré comme mauvais et inutile. On me ridiculisait, me disait de me taire, que j'étais folle. J'étais à l'étroit dans ma langue, il n'y avait pas d'espace pour penser. (...)

Cliquer pour continuer...

 

 

Cliquer pour agrandir

Couverture de Raise MagazineRaise

Clin d'oeil

Lire la nouvelle de Pia Petersen
sur des photo de Rubèn Plasencia

 

 

 

 

 

Couverture de la Revue de Littérature ComparéeRLC
Revue de Littérature Comparée
Avril - Juin 2014

Métamorphoses des mythes

Le Chien de don Quichotte (2012) ou la réécriture du mythe cervantin dans un roman policier de Pia Petersen

Le roman de Pia Petersen Le Chien de don Quichotte (2012) participe, dès le titre, d’une intertextualité flagrante avec le roman de Cervantes, un livre qui se présente comme un modèle essentiel dans le parcours du héros.

Esther Bautista Naranjo Universidad de Castilla-La Mancha

Cliquer pour continuer...

Télécharger l'article complet

 

Couverture de la dernière parution de l'Atelier du Roman consacré à Un écrivain, un vraiL'Atelier du Roman

Reality show version romanesque
Un écrivain, un vrai,
de Pia Petersen

Articles de Olivier Maillart, Simona Carretta, Christophe Ferré, Alison Rice, François Xavier, Trevor Cribben Merrill et Lakis Proguidis.

Quand un être humain […] passe son temps à faire comme si c’était vrai, comme si cet être ressentait certaines émotions et que ses actes les reflétaient, l’être finit par les adopter réellement, pour de vrai.
(Alison Rice).

 

L'Atelier du Roman est une revue littéraire française fondée à Paris en 1993 par l'essayiste Lakis Proguidis.

Ont participé à cette revue: Milan Kundera, Günter Grass, José Saramago, Ernesto Sabato, Philippe Muray, Michel Déon, Benoît Duteurtre, François Taillandier, Philip Roth, Emmanuel Carrère, Fernando Arrabal, Michel Houellebecq, Claudio Magris, Richard Millet, Lydie Salvayre, Jean-Claude Pirotte, Dominique Noguez, François Ricard, Michel Host, Alain Finkielkraut, Jean Rolin, Péter Esterházy...

Cliquer pour continuer...

Abonnez-vous à L'Atelier du Roman

Télécharger le bulletin d'abonnement

Éditions Flammarion - L'Atelier du Roman

 

 

Presse/blogs

Cliquer pour agrandir

Logo du blog Salon littéraireSalon littéraire (Dan Burcea)
Décembre 2014

Premier volet d’une trilogie: "Mon nom est Dieu",
de Pia Petersen

Il faudra lire le roman de Pia Petersen et attendre patiemment la suite de ce roman passionnant avec lequel elle ouvre sa série sur Dieu afin de bouleverser nos interrogations et pousser dans leurs retranchements nos certitudes.
Et si ce roman rajoute encore son lot de doutes ou de certitudes aux consciences des lecteurs contemporains, il invite en échange tous ceux qui acceptent d’accompagner Morgane dans son enquête à se positionner entre le regard lucide et personnel et la tentation sectaire et intégriste qui menace tant de consciences de nos semblables d'aujourd’hui.
C’est en cela que le pari de Pia Petersen prend toute sa valeur, en nous invitant à regarder les réalités de la foi avec une juste distance et à faire la part des choses dans ce monde de fausses images et pompeuses représentations.
En attendant la suite de cette série qui s’annonce captivante, prenons le temps de savourer ce premier volet qui est en lui-même un roman tout simplement passionnant et très bien écrit. (...)

Lire l'article...

 

Logo de MondoBlogLibre de lire (Charles Wébert)
Mai 2014

Pia Petersen: les femmes en Occident, sont-elles libres?

Ce livre de 112 pages pose des problèmes profonds. Pia Petersen s’expose au scandale, soulève le voile que porte la société occidentale qui se dit libre et dans laquelle la femme est un dogme, une chose à ne pas toucher, qui ne peut se (re)penser, effort pourtant indispensable à son plein épanouissement. (...)

Lire l'article...

 

 

Logo du site In Cold BlogIn Cold Blog - Février 2014

Dieu en tongs à la librairie
Pia Petersen - Mon nom est Dieu

Mon nom est Dieu, le nouveau roman de Pia Petersen aurait pu s’intituler: «Et si c’était vrai?».
Il ne faudrait pas en déduire pour autant qu’il est modelé dans les mêmes intentions gentillettes. Qui a déjà lu Pia Petersen sait que ce n’est pas le genre de l’auteur.
Et si c’était vrai, donc?
Et si ce SDF malotru, râleur invétéré, narcissique, un brin libidineux, limite parano et porté sur les psychotropes en tout genre disait vrai? Et si c’était bien Dieu en personne, revenu sur Terre? (...)

Lire l'article...

 

Logo du blog Salon littéraireSalon littéraire
(François Xavier)
Janvier 2014

Pia Petersen brise l’ultime tabou, nom de Dieu!

"Les prêtres, les imams, les prophètes, un vrai cauchemar, des escrocs, des arnaqueurs qui ne voient que leur intérêt": Dieu n’a pas la langue dans sa poche!
Le voilà cabotin, aime à se plaindre pour un oui pour un non mais ne peut contenir sa joie quand il découvre, dans une librairie, tous ces livres qui ne parlent que de Lui. Au point de s’amuser à draguer les fidèles qui le prennent pour un fou ou un pervers…
Dieu est parmi nous et il est amère: il n’était pas revenu depuis la genèse et il découvre des Hommes "ingrats, instables, égoïstes, destructeurs et plus encore et le résultat, c’est une extrême solitude mais personne ne se rend donc compte de ça?" (...)

Lire l'article...

 

Logo du site In Cold BlogIn Cold Blog
Octobre 2013

Basic instinct
Pia Petersen - Instinct primaire

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Pia Petersen, par la voix de sa narratrice tout au moins, n’y va pas avec le dos de la cuillère. Son plaidoyer politiquement incorrect est jubilatoire. En libérant ainsi la parole de ces femmes ostracisées et condamnées au silence, mais plus nombreuses qu’on pourrait le laisser penser, elle risque fort de faire grincer des dents dans les chaumières.
Un texte bref mais dense, indispensable et salutaire.
À glisser d’urgence entre toutes les mains, hommes et femmes confondus. (...)

Lire l'article...

 

 

Textes - Nouvelles...

Nora et la musique

 

SaxophoneNora n’arrivait pas à oublier le vieux clochard qu’elle avait croisé pendant que sa mère faisait des courses, il était assis sur le trottoir, adossé contre le mur et il jouait du saxo.
C’était le printemps, il ne faisait pas trop froid et les gens étaient plus souriants que d’habitude. Nora ne l’avait jamais vu avant. Elle s’était sentie étrangement troublée par le son triste de l’instrument et quand sa mère sortit de la boutique, Nora voulut rester encore pour l’écouter. Sa mère lui dit qu’elle le verrait un autre jour, tu as des devoirs ma chérie et elle entraîna sa petite fille avec elle. Nora tourna la tête et regarda le vieux clochard aussi longtemps que possible. (...)

 

Cliquez pour continuer...

 

Passagers des Vents

Résidence artistique et littéraire en Haïti

Site de la résidence: Passagers des Vents

Cliquer pour agrandir

Couverture de la revue Intranquillité n° 3 par Pierre Soulages - Publication des Passagers des vents Couverture de la revue Intranquillité - Publication des Passagers des ventsCommander la revue Intranqu'îllités

 

Lire l'article de Pia Petersen
paru dans la revue Intranqu'îllités n° 1

 

 

 

 

Pia Petersen, invitée en décembre 2011

Passagers des Vents - Résidence artistique et littéraire en Haïti

Découvrez Haïti, pays réel, pays rêvé sur Culturebox!

En savoir plus...

 

 

Logo de QuizzbizDécouvrez Pia Petersen... dans un quizz

Les écrivains étrangers qui ont écrit une ou plusieurs oeuvres en français.
Certains auteurs étrangers ont écrit tout ou partie de leur œuvre en français: saurez-vous les identifier?

Quizz.biz

 

 

Cliquer pour agrandir

Couverture de La Revue Littéraire n° 56La Revue Littéraire n° 56

Éditions Léo Scheer

Tripalière
de Pia Petersen

La première micro-nouvelle, de Pia Petersen, à la fois drôle et terrifiante, traite de l’insignifiance de l’art d’écrire sur le mode flying d’un aéroport et d’un tempo du dialogue (un «dialogue de sourd») ainsi parfaitement transcrit, d’où la narratrice, au statut flou artistique du point de vue légal tente désespérément de le justifier afin de pouvoir s’introduire sur le sol américain. Freinée par une fonctionnaire de l’immigration quelque peu tordue, défiante et… perverse?, la narratrice-écrivain opère un véritable tour de casse-tête, de passe-passe, en s’égarant dans les méandres de justifications fragiles et fragilisées par la surdité de son interlocutrice, pour obtenir la validité de son passeport et la légitimité d’un séjour de trois mois en terre américaine pour pouvoir écrire son roman.
Une mise en abyme quelque peu kafkaïenne d’une communication menacée par une volonté d’incompréhension de la part d’instances décisionnelles (ici représentées par une fonctionnaire de l’immigration) et l’hostilité de fonctionnaires de l’ordre, soit entêtés dans leurs principes et décidés à abattre la bonne foi et la meilleure volonté de «proies» faciles, soit timorés dans leurs fonctions ou ayant pris l’habitude de l’être, au nom d’un certain principe de précaution.
Une allégorie en somme, lorsqu’on y songe, d’un malaise de la communication au sein d’une société contemporaine ciblant des proies faciles pour se donner le pouvoir, par la médiation de certains de ses serviteurs, d’exercer son droit décisionnel.
Extrait de La Cause Littéraire (Murielle Compère-Demarcy)

 

Logo de l'Ambassade de France aux USAResults for the Hemingway Grant Fall Session of 2014

Cliquer pour agrandir

Couverture de Marseille Noir - Asphalte éditionsMarseille Noir

Asphalte éditions

Translated by David and Nicole Ball, to be published by Akashic Books in June 2015.

Sous peine de poursuites
de Pia Petersen

Following the success of Paris Noir, the award-winning Akashic Noir Series delves into another dark, noir French city: Marseille. This new title features brand-new stories translated from French by David Ball and Nicole Ball with Marseillais authors, such as François Beaune, Philippe Carrese, Patrick Coulomb, Cédric Fabre, René Frégni, Christian Garcin, Salim Hatubou, Rebecca Lighieri, Emmanuel Loi, Marie Neuser, Pia Petersen, Serge Scotto, Minna Sif, and François Thomazeau.

 

Presse

Cliquer pour agrandir

Logo de LetteratitudineNewsLetteratitudineNews
(Claudio Morandini) - Septembre 2014

Mon nom est Dieu di Pia Petersen

Un personaggio potente, ingombrante riempie le pagine di “Mon nom est Dieu” (Plon, 2014), il nuovo romanzo di Pia Petersen, autrice nata a Copenhagen ma francese a tutti gli effetti: è Dieu, Dio insomma, un Dio che si aggira massiccio e goffo per le strade di Los Angeles, malridotto come un barbone, tormentato da un assillo: perché gli uomini lo detestano? A questa domanda si legano altre: perché gli uomini gli attribuiscono la responsabilità delle loro scelte e soprattutto dei loro errori? Perché le grandi religioni monoteiste lo hanno frainteso, rendendolo ciò che non è e non è mai stato? L’unica soluzione (non è più tempo di diluvi universali, parrebbe) è avvicinare la persona giusta, in questo caso una giovane giornalista di origini francesi, Morgane, e chiederle di scrivere la sua biografia, per sgombrare il campo da tutti gli equivoci che i testi sacri delle religioni rivelate hanno accumulato. (...)

 

Lire l'article...

 

Article paru dans Femme actuelleFemme actuelle
Juillet 2014

14 romans à lire sur la plage

Pour s'évader

«Mon nom est Dieu», de Pia Petersen, éd. Plon, 261 p., 18 €.

Dur dur de se faire un nom quand on en porte un aussi célèbre et qu’on en revendique la paternité. N’est pas Dieu qui veut! Pour asseoir sa légitimité, rien de tel que de faire écrire sa biographie par la plus célèbre des journalistes. Mais est-il crédible de se prétendre Dieu lorsqu’on est déprimé et écœuré par le peu de cas que font les hommes de sa haute fonction?
Réponse à se plier de rire avec Pia Petersen qui nous offre là un roman fort original. (...)

 

Lire l'article...

 

Article paru dans GoliasGolias Hebdo (Mathylde)
Avril 2014

Pia Petersen, Mon Nom est Dieu

Mon nom est Dieu est un roman hétéroclite, burlesque, entre le sérieux des thèmes abordés et l’humour de l’écrivain. Que l’on apprécie le style de Pia Petersen ou que l’on y soit moins sensible, la romancière réussit à surprendre le lecteur croyant, agnostique ou athée, en jouant avec les codes de notre civilisation, le poussant à remettre en question ses certitudes face aux contradictions de la société actuelle. (...)

 

Lire l'article...

 

Logo du quotidien L'HumanitéLe Parisien (Pierre Vavasseur)
Décembre 2013

Maîtresse sinon rien

C'est une collection de qualité dans laquelle les auteurs sont invités à écrire une longue lettre à quelqu'un qui leur est cher. Après Yves Simon, Linda Lê ou Anne Goscinny, Pia Petersen signe un texte percutant. L'héroïne y décrit son statut assumé de maîtresse. Si assumé, même, qu'elle n'a jamais souhaité s'attacher à l'homme qu'elle aimait par les liens du mariage. Juste vivre cet amour «sans profit». Réflexion différente sur la relation amoureuse, ce récit romantique est un coup d'escarpin dans la fourmilière des codes.

 

Logo du quotidien L'HumanitéL'Humanité (Muriel Steinmetz)
Octobre 2013

En refusant le mariage, Pia Petersen choisit l’amour

Dans une lettre adressée 
à un homme, la romancière développe 
tout un 
faisceau d’idées paradoxales 
sur la condition de femme et de mère.

 

Ne pensez-vous pas que 
votre confession à contre-courant va provoquer quelque scandale, dans la mesure où vous prenez fait et cause pour le célibat et l’amour avec un grand A, ce qui peut déjà sembler un paradoxe?

Pia Petersen. Si mon livre fait scandale, c’est que j’aurai mis le doigt sur un vrai problème. L’amour et le célibat ne sont pas contradictoires. Peut-être même que le célibat est nécessaire à l’amour. Durant la rédaction de cette lettre, j’ai souvent pensé que mes idées allaient heurter parce que, aujourd’hui plus qu’hier, les gens sont susceptibles et se refusent à penser jusqu’au bout. (...)

Lire l'article...

 

Logo L'ExpressL'Express (François Busnel)
Mars 2013

Article de François Busnel paru dans L'Express - Cliquer sur l'image pour l'agrandir et sur la croix blanche en bas à droite pour zoomerEcrivain en télé-réalité

... Tout cela n'est qu'une fiction - excellente - que l'on doit à la romancière danoise Pia Petersen. Avec un sens aigu de l'analyse, elle nous offre une magnifique fable contemporaine qui interroge le processus créatif, le désir de changer le monde, maîs aussi le statut de l'artiste dans un univers où Internet et la télé-réalité auront réussi à nous faire croire que tout le monde peut (doit) devenir un génie.
Ce roman glaçant est une stimulante invitation à penser notre époque. (...)

Lire l'article...

 

Logo de Paris-MatchParis-Match (Irène Frain)
Février 2013

Pia Petersen l'anticonformiste

Article paru dans Paris-Match - Cliquer sur l'image pour l'agrandir et sur la croix blanche en bas à droite pour zoomerDans son nouveau roman, la Danoise se moque avec bonheur de la littérature calibrée.
Irène Frain a rencontré cet électron libre. (...)

Lire l'article...

 

 

 

 

Pia Petersen se découvre...

Cliquer pour agrandir

Lira bien qui lira le dernier - Hubert Nyssen - Éditions Labordans le livre de Hubert Nyssen

Lira bien qui lira le dernier
Éditions Labor

Peu à peu - mais en vérité très vite - la révolution s'accomplit, me disait récemment une amie danoise qui en a fait l'argument sous-textuel d'une fable étrange (Parfois il discutait avec Dieu - Pia Petersen), une révolution qui, à terme (pour autant qu'un terme soit imaginable dans cette procédure), aura très vraisemblablement inversé les pôles de la perception. Le virtuel, instrument de la servitude, sera devenu la réalité fondamentale et le réel, lui, affligé par la pauvreté de n'être qu'un réel sans magie, sans prestige et sans sortilège, privé de ses tambours et trompettes, apparaîtra comme une pauvre et triste contrefaçon....
.

 

Cliquer pour agrandir

Pétronille - Amélie Nothomb - Éditions Albin Micheldans le livre d'Amélie Nothomb

Pétronille
Éditions Albin Michel

 

 

Cliquer pour agrandir

Rivegauchez-vous! - Natacha Braque - Éditions de l'Opportundans le livre de Natacha Braque

Rivegauchez-vous!
Éditions de l'Opportun

Manifeste pour la traduction en danois des oeuvres de Pia Petersen..

 

Cliquer pour agrandir

Écrivain et oiseau migrateur - Alain Mabanckou - André Versailles éditeurdans le livre d'Alain Mabanckou

Écrivain et oiseau migrateur
André Versailles éditeur

Quelques années plus tard, elle vint me voir à Los Angeles. Je lui annonçai une bonne nouvelle:
- Cette fois tu seras invitée au Salon du livre de Paris, ton pays d'origine est à l'honneur!
Hélas, on ne l'invita pas. La raison? Elle écrit en français, pas en danois, donc elle n'est pas une écrivaine danoise, mais française.

Pia est donc un "écrivain sans domicile fixe".
Et tant pis pour les littératures française et danoise, moi, je l'ai adoptée. C'est depuis ces déceptions que je la considère comme une grande écrivaine "congolaise d'origine danoise"...

Extrait du livre d'Alain Mabanckou

 

Cliquer pour agrandir

L'individu qui vient... après le libéralisme - Dany-Robert Dufour - Éditions Denoëldans le livre de Dany-Robert Dufour

L'individu qui vient... après le libéralisme
Éditions Denoël

Après avoir surmonté en un siècle différents séismes dévastateurs - le nazisme et le stalinisme au premier rang -, la civilisation occidentale est aujourd'hui emportée par le néolibéralisme. Entraînant avec elle le reste du monde. Il en résulte une crise générale d'une nature inédite: politique, économique, écologique, morale, subjective, esthétique, intellectuelle...
.

 

Traduction

Couverture du livre Parfois il discutait avec Dieu en italienLa strada è la mia casa

Edizioni San Paolo
Data di pubblicazione: 1 Maggio 2011

Un romanzo forte e intenso. La nostra società vista con gli occhi di un clochard per scelta.
Hadrien, è un clochard, che nessun disastro famigliare, nessun fallimento sul lavoro, né l’alcool o le droghe, hanno spinto sulla strada, ma un attacco di claustrofobia, l’improvvisa impossibilità di rimanere più a lungo impigliato nella rete dei doveri, delle convenzioni, dei ricatti che la società moderna impone ai suoi abitanti, condannati a una felicità senza scampo, in cui non solo il denaro e il benessere, ma anche una fitta rete di legami personali in gran parte basati su regole tanto immotivate quanto inviolabili, li condanna all’obbedienza assoluta.

Cliquez pour continuer...

 

10 bonnes raisons de ne pas lire...
Pia Petersen

..."Elle est danoise mais n’écrit pas de polars, ce qui est décevant."...

Lire les 9 autres raisons...

 

Mes coups de coeur


Cliquer pour agrandir

Percival Everett par Virgil Russell - Percival Everett - Éditions Actes Sud

Percival Everett
par Virgil Russell

Éditions Actes Sud

Cliquez pour en savoir plus...

 

Percival Everett by Virgil Russell - Percival Everett - Éditions Graywolf Press

Percival Everett
by Virgil Russell

Éditions Graywolf Press

 

Radios - Télés


France Inter
Remède à la mélancolie
Eva Bester

Logo de France Inter

Invitée: Pia Petersen

Émission du 7 août 2014



 

 

France Culture
Le Carnet d'or
Augustin Trapenard

Logo de France Culture

Page 106 - Amour

avec Philippe Djian, Dominique Noguez et Pia Petersen

Émission du 14 décembre 2013

 

La Grande Librairie (France 5)

Par François Busnel

Photo tirée de l'émission La Grande Librairie sur France 5

 

Logo de l'émission Entrée libre - France 5Entrée libre (France 5)

Par Laurent Goumarre

Pia Petersen, Un écrivain, un vrai, Actes Sud

Photo tirée de l'émission Entrée Libre sur France 5

 

France Inter
La Librairie francophone
Emmanuel Khérad

Logo de France Inter

Guy Goffette, Pia Petersen et Uderzo



Site de France Inter

 

France Inter
(Le 5/7 du week-end)
Entre chien et loup

Logo de France Inter

Par Laurence Garcia



 

Site de France Inter

France Culture
Le Rendez-vous
Laurent Goumarre

Logo de France Culture

avec Robert Guediguian,
Pia Petersen
et la Session de Mama Rosin

Émission du 5 février 2013

 

Reboot

REBOOT

- Art 1: Il faut matérialiser l’air du temps.

Dans les années quatre-vingt, l’informatique arrive sur le marché du travail et s’introduit à domicile. Le cerveau artificiel prend la place de l’homme, le remplaçant peu à peu.
Dans les années quatre-vingt-dix, avec Internet les notions espace et temps explosent, nos repères géographiques (...)

 

Cliquez pour continuer...

 
Copyright © 2015 Site de Pia Petersen. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.