vengeance perroquets decoupe

EXTRAIT      PRESSE      WEB

 

 

Cyberpunk, hacktivisme, artivisme :
les nouvelles marges qui font bouger le monde.

Un happening littéraire contre la surveillance généralisée.

 

 

QUATRIÈME DE COUVERTURE

 

Pandémie, algorithmes, NFT au cœur de cette intrigue
Alors que les restrictions liées à la pandémie limitent les libertés, le monde s’organise autour des algorithmes commercialisés par les technologies digitales.
À Los Angeles, un professeur de Stanford disparaît. Passionné par l’éthique numérique, il travaille sur les algorithmes et le secret de leurs boîtes noires, les fichiers sources.
À Paris, une artiste lanceuse d’alerte
Bloquée à Paris par la fermeture des frontières, une artiste alerte l’opinion publique. En collant une série de pochoirs sur les murs de la ville, elle déjoue la censure, transgresse le totalitarisme sanitaire, dénonce les fake news.
À Los Angeles, une bande de cyberpunks contre le magnat du numérique
Les bad boys de l’art s’emparent de son travail, les réseaux sociaux s’enflamment: des vidéos, des photos de ces œuvres éphémères font le tour du monde. L’attention des médias se braque sur l’homme qui inspire la street artiste et attise sa colère:
Palantir, magnat du numérique et roi de la Silicon Valley.

 

 

LE MOT DE L'EDITEUR

aurelien masson

 

 

Ce que j'aime avec Pia, c'est qu'elle me rappelle que l'art est parfois visionnaire, qu'il voit souvent plus loin que la simple dictature du présent.
Avec La Vengeance des perroquets, l'autrice nous plonge dans le monde de la virtualité, de l'intelligence artificielle et du traitement des données: cette plongée est parfois glaçante.
Mais comme toujours chez Pia, ce sombre constat est surtout un appel à résister, à se tenir debout et à aimer...

AURELIEN MASSON

 

powerstreet

MOT DE LIBRAIRES

Je redoutais la première lecture d'une intrigue "en temps de covid", comme si, pour ma part, j'eus souhaité que ce temps n'ait jamais eu lieu. Comme si nous pouvions effacer à jamais cette parenthèse de nos vies (qu'à tort j'ai supposée stérile). C'est donc sans compter sur les artistes, les auteurs, je m'en doutais. Merci à l'écriture de Pia qui non seulement relève haut la main le défi de me faire lire malgré cela, mais aussi me procure du plaisir et matière à penser, comme tous ses autres romans.

JESSICA ET AURÉLIEN, Librairie Charabia

INSTAGRAM

post schneidermann

"D'après ce que je vois et crois comprendre, la Silicon Valley est dirigée par une bande de gamins immatures devenus des adultes immatures.
Leur bible, Le seigneur des anneaux de Tolkien. Et les travaux d'Ayn Rand, la mère du libertarianisme.
Rand prône l'idée de ne jamais se sacrifier pour les autres pour vivre dans excès d'égoïsme et d'individualisme. Elle est fascinante et effrayante."
Apparemment encore un strike de la collection Equinox @les_arenes.

DANIEL SCHNEIDERMANN, Arrêt sur images

 

 

;

Le temps des hypothèses décousues et mobiles est passé,
comme est passé le temps des expériences isolées et curieuses.
Désormais, l'hypothèse est synthèse.

 

GASTON BACHELARD, Le Nouvel Esprit scientifique